2005
// The New York Times
The Mostly Mozart Festival, Lincoln Center
« Le concert d’Astrée » dirigé par Emmanuelle Haïm.
Août 2005

« Another of the afternoon's pleasures was the debut of the young soprano Magali Léger, who sang with a silken tone, light yet full of substance. Her ornamentation was richly expressive but never overdone. What's more, she gave the impression of having internalized this repertory to the point that duets with soloists from the ensemble could flow with a playful give-and-take. The audience received her warmly and rewarded the group with a well-deserved ovation. » Jeremy Eichler


: : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : :
// The Classical Music Guide
The Mostly Mozart Festival, Lincoln Center
« Le concert d’Astrée » dirigé par Emmanuelle Haïm.
Août 2005

« Today's playing was perfect and so was Ms. Leger's singing. She gave impassioned nuances to lengthy vocal parts, her voice always sharp and clear, her dramatic flair evident. To my ear she has a slightly dusky soprano voice which is perfect for Baroque music. I hope she comes back here soon-she is fully engaged in Europe according to the program notes. » Ralph


: : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : :
// ResMusica
Le Roi malgré lui, Opéra National de Lyon
Avril 2005

« Magali Léger est une Minka de charme qui ne ravit pas le cœur du bellâtre Nangis, excellent et drôle Yann Beuron, mais également celui des spectateurs. » Catherine Scholler


: : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : :
// Tribune de Genève en ligne
Le Roi malgré lui, Opéra National de Lyon
Février 2005

« C’est évidemment Magali Léger, fleur des îles à la voix d’oiseau, qui tient le haut du pavé, avec une Minka aussi séduisante que touchante dans son engouement d’adolescente. Grâce à elle, ce Roi en devient désarmant. » Sylvie Bonier


: : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : :
// Forum Opéra
Les Pêcheurs de perles – Georges Bizet, Arsenal à Metz
Janvier 2005

« La triomphatrice de la soirée est la séduisante Magali Léger. Elle possède un physique idéal pour Leïla, et l’on peut affirmer que son ramage égale son plumage. On admire sans restriction la personnalité et la richesse du timbre, la liberté de l’aigu et la facilité de la vocalise. Dès son air du premier acte (« Dans le ciel sans voile »), elle envoûte le public qui n’a qu’une envie, celle de s’associer aux chœurs pour chanter : Ah ! chante, chante encore ! Oui, que ta voix sonore Ah ! que ton chant léger (sic) Loin de nous chasse tous dangers ! La cavatine du deuxième acte est tout aussi séraphique, et le public ovationne une chanteuse aussi convaincante dans le murmure que dans la virtuosité, avec des aigus électrisants. Une prestation irrésistible, sinon mémorable ! Grâce à Magali Léger, une étoile a brillé dans le ciel Lorrain pourtant noyé dans le brouillard. » Vincent Deloge


: : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : : :